Détail du projet

Titre du projet:
RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LA PREVENTION ET LA REPONSE AUX VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE EN REPUBLIQUE DU CONGO
Numéro du contrat:
YM5W-D3PF-SV
Coût du projet :
100 000 EUR
Date début :
2018-07-14
Date fin :
2020-07-13

Objectifs du projet

L’objectif général du projet est de contribuer au renforcement du plaidoyer en vue de prévenir et lutter contre les violences basées sur le genre en République du Congo.
De manière spécifique, le projet entend augmenter de 60% le nombre de personnes atteintes par les messages sur les violences basées sur le genre et les droits en santé sexuelle et reproductive ; renforcer le cadre légal et le suivi des cas de violation des droits humains et renforcer les capacités organisationnelles et opérationnelles de la structure.

Contenu du projet

Les violences basées sur le genre font partie de la triste réalité en République du Congo. Selon les statistiques issues de l’hôpital de base de Talangaï (Brazzaville), sur 211 cas de viol enregistrés, 195 victimes ont été des femmes, soit 92%. Les données récoltées dans le cadre de l’Enquête relative aux connaissances, attitudes et pratiques sur les violences faites aux femmes réalisées par l’Association Avenir NEPAD Congo en 2013 montrent que les départements du Pool, la Bouenza, le Niari et la Sangha représentent plus de 70% des cas incidents des violences sexuelles rapportés sur l’ensemble du pays. Les formes de violences les plus connues à l'égard des femmes sont: les rapports sexuels forcés (33,1%), la domination et l'inféodation de la femme (15,6%), les coups et blessures (14,2%), les brutalités et agressions (10,7%), et la maltraitance et les tortures morales (9,2%).
Fort de cela, l’Association Avenir NEPAD Congo, avec l’appui financier d’AmplifyChange, entend renforcer le dispositif multisectoriel de prévention et de réponse aux violences faites aux femmes et filles en République du Congo.

Activités prévues

Activité principale 1 : Elaboration de la stratégie de communication et de plaidoyer
Sous activités :
- Elaborer un plan de plaidoyer suivi d'une stratégie de communication ;
- Elaborer, réaliser l’audit qualité et l’impression des outils de communication sur les VBG ;
- Animer les plateformes sur les réseaux sociaux, le site internet de l’association et le blog de la coalition des DSSR.

Activité principale 2 : Monitoring et documentation sur les violations des Droits Humains et violences basées sur le genre
Sous activités :
- Assurer le suivi, la documentation, l’alerte et la prise en charge des cas de violences basées sur le genre ;
- Produire des études et recherches spécifiques sur les VBG ;
- Organiser des campagnes de sensibilisation du grand public et de plaidoyer sur les violences basées sur le genre.

Activité principale 3 : Apprentissage et suivi de la législation
Sous activités :
- Assurer les revues à mi-parcours des programmes/projets ;
- Réaliser l’évaluation périodique de la législation sur les VBG ;
- Produire un draft de la proposition de loi sur les VBG.

Activité principale 4 : Renforcement organisationnel / capacités / durabilité
Sous activités :
- Assurer le renforcement de capacité organisationnelle, l’appui institutionnel et le développement des documents de politique ;
- Mener des missions de contrôle interne, suivi et évaluation ;

Résultat attendus

D’ici 2020,

- Au moins 15000 personnes sont atteintes par les actions de communication menées sur les violences basées sur le genre et les droits en santé sexuelle et reproductive ;

- Au moins 90% des victimes des violences basées sur le genre utilisent le système d’alerte précoce mis en place ;

- Au moins 95% des survivantes ayant utilisées le système d’alerte bénéficie d’une prise en charge complète ;

- Le plaidoyer en faveur de l’adoption et la mise en application de la politique nationale sur les VBG est effectif.

PARTENAIRE